Notre coordinatrice de parcours est à votre écoute 06 92 00 40 47 - coordinatrice@reseau-iris.com
La kinésithérapie
La kinésithérapie cherche à apporter une détente globale suivant les douleurs, une mobilité tissulaire de la cicatrice et une mobilité articulaire de l’épaule.

A quoi sert une prise en charge par un kinésithérapeute spécialisé durant le traitement d’un cancer du sein ?

Le kinésithérapeute spécialisé a suivi une formation pouvant traiter et comprendre le parcours des femmes opérées. 

 

Quand allez voir un kinésithérapeute spécialisé ? 

Pré-opératoire

Dans le cas d’une tumorectomie ou mastectomie, cela permet une première approche patient-kinésithérapeute. Le kinésithérapeute peut répondre aux éventuelles questions et expliquer le déroulement des prochaines séances.

Dans le cas d’une chirurgie reconstructrice mammaire, le kinésithérapeute prépare  l’élasticité de la peau à la chirurgie. 

 

Post-opératoire immédiate

Dans un premier temps le kinésithérapeute fait des soins de détente musculaire et/ou articulaire et explique les douleurs ressenties. Les séances peuvent se faire à domicile ou au cabinet.

Dans un second temps, le kinésithérapeute travaille sur la mobilité de l’épaule du patient, sur l’assouplissement de la cicatrice, sur la respiration, la posture.

 

Post-opératoire tardive

Dans le cas où un patient commence les séances de kinésithérapies quelques mois ou quelques années après la chirurgie, le kinésithérapeute viendra traiter les éventuelles séquelles présentes chez le patient : corde lymphatique, lymphœdème, diminution de la mobilité de l’épaule, adhérence cicatricielle.

 

Comment se passe une séance de rééducation ? 

La kinésithérapie cherche à apporter une détente globale suivant les douleurs, une mobilité tissulaire de la cicatrice et une mobilité articulaire de l’épaule, un retour à une activité physique et/ou professionnelle de la femme. 

Un bilan est réalisé lors de la première séance pour retracer le parcours et comprendre l’évolution de la maladie tout au long de la rééducation. 

Ce bilan doit être effectué par un kinésithérapeute spécialisé qui orientera la rééducation de chaque femme opérée convenablement, de par son expérience en chirurgie du sein.

On peut retrouver :

  • Des femmes opérées d’une mastectomie ou d’une tumorectomie : suivant la chirurgie nous travaillerons la cicatrice et la posture avec des conseils de mobilisation à réaliser à la maison.
  • Des femmes opérées d’une chirurgie mammaire associé à un curage axillaire ou à un retrait d’un ganglion sentinelle : suivant le geste chirurgical, la mobilité de l’épaule, la force musculaire peuvent être impactées. Elles seront travaillées lors des séances. Des étirements et des mobilisations douces, répétées, seront expliqués aux femmes afin qu’elles puissent les reproduire chez elles. 

Cette prise en charge a pour objectif de limiter les complications, notamment douloureuses, comme l’attitude de protection du sein, les cordes lymphatiques, le lymphœdème.

Une séance dure environ 30 minutes. Lors de la première séance, le patient doit apporter l’ordonnance ainsi que sa carte vitale.

(Pour toute question relative à votre situation personnelle, contactez votre coordinatrice de parcours. Elle vous orientera tout au long de votre parcours de soins.)